Pourquoi j’ai choisi Ubuntu

Logo officiel Ubuntu

Comme beaucoup de passionnés d’informatique, mon précédent système d’exploitation était Windows. Malgré le soin que je mettais à le maintenir à jour, je ne pouvais éviter de le voir infecté un jour ou l’autre par un virus que j’avais beaucoup de mal à éradiquer. Lorsque j’ai été sûr que mon matériel et mes périphériques seraient pris en charge sous Linux, j’ai enfin pu franchir le pas et basculer vers Ubuntu.

Les avantages, avec des comparaisons par rapport à Windows :

  • Facile à installer : un environnement graphique clair vous guide durant cette phase délicate et tout est prêt en 40 mn environ, y compris l’installation des dernières mises à jours de sécurité et corrections de paquets logiciels. Librement disponible, le plus simple est de télécharger une version Live-CD d’Ubuntu et de graver l’image Iso sur un CD. Vous pourrez ainsi l’essayer et vérifier que votre matériel est bien pris en charge avant de lancer l’installation. Si c’est votre choix, Ubuntu vous permet de l’installer à côté de votre système Windows et créera un menu (via Grub) au lancement de votre PC, vous laissant le choix du système à démarrer. La seule réserve que j’apporterai est que vous devez être à l’aise et bien maîtriser le partitionnement d’un disque dur, et éventuellement savoir redimensionner la partition Windows pour faire de la place au nouveau système. Par sécurité, ne pas oublier de créer une image de la partition Windows sur un disque externe, par exemple à l’aide de l’utilitaire Clonezilla, avant de commencer l’installation d’Ubuntu. Je recommande également de séparer la partition réservée au système (partition racine /) de celle dédiée aux données (partition home).
  • Moins gourmand et plus léger : après installation du système et des applications, Ubuntu n’occupe que 6 Go sur mon disque dur, contre le double ou le triple pour un système tel que Windows Seven. Ubuntu est également moins exigeant en terme de puissance et fonctionnera donc parfaitement sur un modèle d’ordinateur un peu ancien.
  • Très stable : j’utilise Ubuntu sur mon PC depuis la sortie de la version 5.04 (Hoary Hedgehog) en avril 2005. Je n’ai jamais rencontré de problème insurmontable ou de plantage systématique. Une version stable d’Ubuntu est proposée tous les 6 mois, en avril et en octobre, dont découlent les numéros de version, par exemple en 2012 les versions 12.04 LTS (Precise Pangolin) et 12.10 (Quantal Quetzal). Une version maintenue à long terme (LTS : Long Term Support) est disponible tous les deux ans. Ubuntu garanti la disponibilité des mise à jours durant cinq ans, contre 18 mois pour les versions non-LTS. Le gestionnaire de mise à jour vous laisse donc le choix de changer de version tous les 6 mois ou de rester avec votre version LTS jusqu’à la prochaine.
  • La communauté : les petits soucis sont facilement résolus avec l’aide de la nombreuse communauté francophone ou même anglaise si vous comprenez cette langue. Basée sur le principe du partage des connaissances et de la contribution, dans un soucis constant d’améliorer les logiciels et la compréhension pour tous.
  • Prise en charge des matériels récents : un outil, propre à Ubuntu, vérifie automatiquement s’il existe un pilote propriétaire qui prendrait mieux en charge votre matériel tel que votre carte graphique (pour les applications 3D) ou Wifi, et les spécificités de votre ordinateur portable. Mais la plupart du temps, tous les périphériques courants, les écrans LCD, imprimantes, tablettes graphiques, matériels Bluetooth sont reconnus.
  • Excellente gestion des paquets logiciels et mises à jours intelligentes : Avec sa logithèque riche de plus de 23 000 applications, jeux et utilitaires différents gratuitement et librement installables, vous disposez d’un choix sans équivalent. La gestion des paquets, héritée du monde Debian, est un vrai plaisir et vous évite bien des problèmes de dépendances.

Logithèque Ubuntu

L’installation d’une application est simplifiée pour les nouveaux utilisateurs : la logithèque Ubuntu est faite pour vous. Mon application préférée en mode graphique est Synaptic, mais vous disposez aussi d’aptitude et de la ligne de commande apt dans un terminal. J’allais oublier apturl qui permet d’installer une application depuis une page web. Plus de souplesse vous est offerte par la possibilité de disposer des dernières versions de vos applications préférées grâce aux dépôts PPA (Personal Package Archives). Ce service, proposé dans le cadre de la plate-forme LaunchPad d’Ubuntu, prend le code source déposé par les développeurs de logiciels et génère des paquets .deb que les utilisateurs d’Ubuntu pourront installer à travers leur gestionnaire de paquets logiciels. J’entends par mises à jour intelligentes le fait que toutes vos applications, en plus du système, sont gérées par l’utilitaire prévu à cet effet et centralisées dans une base de données locale. Sous Windows, vous êtes sans cesse sollicité pour mettre à jour chaque application indépendamment : un programme résident en mémoire vive et démarré sans votre contrôle, vérifie en permanence qu’une nouvelle version est disponible ou non, occupant inutilement les ressources de votre ordinateur.

  • Sécurité maximale : contrairement à ce qui se passe en général sous Windows où vous vous connectez en tant qu’administrateur, vous ouvrez une session en tant qu’utilisateur sous Ubuntu et vous n’avez accès aux tâches d’administration qu’après avoir confirmé par votre mot de passe que vous avez les droits d’administrer le système et donc potentiellement, de le modifier en profondeur. Cela signifie qu’un virus caché dans un programme exécutable ou un document, ne peut pas infecter silencieusement un système GNU/Linux. Par défaut, seul le premier utilisateur enregistré au moment de l’installation du système Ubuntu, dispose du privilège (via la commande sudo) d’effectuer les tâches d’administration pour un temps limité.
  • Un système de fichier plus robuste : sous GNU/Linux Ubuntu, EXT4 est le système de fichier utilisé par défaut pour le stockage des fichiers sur le disque dur, sous Windows, il s’appelle NTFS. La supériorité de EXT4 par rapport à NTFS est que la fragmentation sur le disque est réduite et que l’OS vérifie l’intégrité du système de fichier périodiquement au démarrage de l’ordinateur. Sous Windows, vous avez l’obligation de défragmenter régulièrement les fichiers sur votre disque dur et de vérifier l’intégrité des données, sous peine de faire face à de graves problèmes.
  • La suite Office (LibreOffice) est installée par défaut. Elle offre l’avantage de pouvoir reprendre les documents créés avec Microsoft Office et de les exporter simplement dans un format ouvert et aussi facilement au format pdf.

Les inconvénients :

  • Les derniers jeux à la mode ne tournent que sous Windows, mais êtes-vous prêts à vous laissez enfermer par le système de DRM qu’ils vous imposent ?

N’hésitez pas, grâce à vos commentaires, à contredire, améliorer ou corriger mes propos.

2  commentaires

flattr this!

2 réflexions au sujet de « Pourquoi j’ai choisi Ubuntu »

  1. Bonjour,

    Pour l’inconvénient cité sur les jeux vidéo, cela est de moins en moins vrai.
    Notamment avec l’arrivé de Valve sur Linux (avec Steam, pilotes mis à jour,…) dans son projet de SteamBox tournant sur Linux (le noyau d’Ubuntu)

    Librement

    • Exactement, je n’ai pas encore testé Steam (de l’éditeur Valve Corporation) mais certains jeux fonctionnent aussi après avoir installé Wine (le logiciel qui permet d’exécuter certains programmes Windows sous Ubuntu). Je publierai prochainement un article à ce propos.

Les commentaires sont fermés.